www.saintjacques-hospitalet.fr/index.php

BanniereHSJ.jpg

Jeudi 23 novembre 2017

ACCUEIL

PRESENTATION

TARIFS / CONTACT 2018

SITUATION / PHOTOS

TEMOIGNAGES PELERINS

LE DEVENIR du CHEMIN de SAINT JACQUES

 

Admin

Traduire/Translate



qrcode

DONATIVO et CHEMIN de SAINT JACQUES


Translate(way of Saint James)(anglais). übersetzen(Jakobsweg)(allemand). vertalen(néerlandais).
翻訳する(サンジャックの道)(japonais).Przetłumacz(Ścieżka St Jacques)(polonais). 번역하기(슈맹 드 세인트 자크)(coréen). traducir(camino Santiago)(espagnol). översätta(Väg av St James)(suedois).přeloļit(tchèque). oversette(norvégien). išversti(lithuanien). traduce(roumain). oversaette(danois). Перевести(russe).

Pour adapter la taille de votre écran à la lecture de nos articles nous vous conseillons d'utiliser le zoom qui se trouve en bas à droite de votre écran et ainsi réduire le pourcentage pour pouvoir lire en plein écran.



DONATIVO et TARIF BAS
sur le CHEMIN de SAINT JACQUES


UN PEU D'HISTOIRE récente

J'ai connu en tant que pèlerin l'époque où sur le chemin entre Le Puy en Velay et Saint Jean Pied de Port il n'y avait pratiquement pas de gîte et peu en Espagne sur le Camino Frances.

Nous étions obligés de partir tôt parce que chaque jour à chaque étape nous devions chercher le lieu où dormir, un abri, sans plus.
Nous devions avoir un point d'eau froide pour nous laver et faire notre lessive, sans plus là aussi.
Se restaurer n'a jamais été un problème. Les personnes qui donnaient un abri, un lit, nous proposaient de manger avec elles.
Souvent au moment du départ la maîtresse de maison nous donnait un casse croûte confortable.

Nous étions hébergés dans des lieux très divers: fermes, presbytères, monastères, souvent des particuliers qui avaient une chambre disponible et chez qui nous partagions le repas du soir et le petit déjeuner.


Père Ihidoy qui nous donnait l'Hospitalité avec coeur
dans son presbytère à Navarrenx


A l'époque tous les monastères, y compris en France, accueillaient les pèlerins sans tarif affiché.



Le matin juste avant de partir, nous laissions discrètement notre participation dans la chambre.
Dans les monastères un tronc était prévu pour cela.
Bien sûr rien ne nous était demandé.
Nous recevions l' Hospitalité et nous donnions une participation aux frais ou donativo en espagnol.
De cela est né le donativo.



Les personnes qui vont critiquer mon article vont écrire et dire que je suis un nostalgique du passé.

NON je ne suis pas nostalgique du passé, pour ce qui concerne le fait qu'aujourd'hui il est possible d'avoir des gîtes sur le chemin de Saint Jacques avec un minimum de confort dans la simplicité et la propreté.
Je préfère avoir une douche chaude plutôt que de me laver à l'eau froide avec un gant de toilette.

OUI je suis très nostalgique du passé, pour ce qui concerne l'esprit du chemin et l'esprit pèlerin.


AUJOURD'HUI

Les chemins de Saint Jacques,
SURTOUT LA VOIE DU PUY et le CAMINO FRANCES,
sont devenus ce qu'ils sont à cause de leur fréquentation qui a été importante à cause d'UN EFFET MODE.

Un nombre important de personnes utilisant ces deux voies :

- Ces personnes ont des exigences :
Chambre de deux à l'égal d'un hôtel.
Demi pension, repas du soir au gîte à l'égal d'un restaurant.
Le tout pour 30€ et moins.

- Sans oublier la recherche de "l'insolite, du pseudo merveilleux, de l'amazing (stupéfiant en anglais)"...

- Ces personnes utilisent des "moyens" comme voitures accompagnatrices, transport de bagages (normal pour les blessés, personnes âgées, handicapés. Ils sont peu nombreux), voyages organisés avec transports, sauter des étapes en taxi sans marcher, etc...
Cela implique aussi un budget que tous les pèlerins n'ont pas.



- Ces personnes ne marchent que 8 jours par an sur le chemin.
Elles ont donc un budget, que les pèlerins n'ont pas, parce qu'ils marchent entre 4 et 10 semaines.

L'ensemble a fait que certains hébergements ont fait le choix de répondre à ces "besoins" avec des investissements et avec les tarifs plus élevés en conséquence pour rentabiliser ces investissements.

Des hébergements, y compris des monastères, ne sont plus en donativo, ont un tarif et des chambres d'hôtes.

Nous avons vu dans des monastères des surfaces de dortoirs à bas prix transformés en chambres d'hôtes à prix élevés.

Il y a sur la voie du Puy un seul réel presbytère c'est à dire où réside un prêtre qu'on peut rencontrer:
Le presbytère de Lectoure.


Le presbytère de Lectoure est un modèle d'accueil en donativo.
Une équipe d'hospitaliers bénévoles dévoués.
Un prêtre qui partage le repas avec les pèlerins.




Des hébergements en donativo, mais aussi ceux qui ont fait le choix d'avoir un tarif volontairement bas, sont très attaqués jusqu'à les accuser de concurrence déloyale et tenter de les discréditer avec des faux témoignages qui relèvent de la diffamation.
A cause de cela certains ont arrêté de faire de l'hébergement.
Ils n'ont pas été soutenu par les défenseurs du donativo.
Ni par l'église qui parle d'évangélisation du chemin.
Ni par leur église locale. Bien au contraire!




Des hébergements qui ont augmenté leurs prix pour répondre aux besoins hôteliers, constatent qu'ils reçoivent de moins en moins de pèlerins à pieds portant leur sac à dos.

Pourtant il y a beaucoup de pèlerins ayant fait le choix de faire le chemin en marchant en portant son sac à dos sans utiliser de véhicule ni de transport de bagages.

Ces pèlerins sont de plus en plus nombreux.

Ces pèlerins recherchent des hébergements:

- Propres et simples.

- Où on peut se reposer et vivre dans la paix l'esprit pèlerin sans passer pour quelqu'un de bizarre.

- Ayant un tarif bas correspondant à un budget de 4 à 10 semaines de marche.

- Ayant une cuisine à disposition
ou un repas simple, copieux, pas cher.


Ces pèlerins qui marchent entre 4 et 10 semaines et portent leur sac à dos n'ont pas les moyens financiers pour dépenser 60€ et plus par jour.

Ou ils ont les moyens financiers, mais ils ne sont pas sur le chemin pour dépenser.

Toutes et tous ont un besoin de simplicité, une recherche de vraies valeurs, ils veulent vivre un lâcher prise.
Et plus jusqu'au besoin d'une guérison intérieure.



Or ces pèlerins qui n'exigent pas et remercient.
Amènent aussi avec eux dans une maison l'esprit pèlerin.
C'est un bonheur de leur donner l'Hospitalité.
C'est un bonheur de partager avec eux.
Ils motivent un choix de vie.
Ils donnent et conservent une âme à une maison.
Nous avons eu la grande joie de vivre ça,
avec eux, grâce à eux, pendant huit ans
et cela continue.
Odile et André


DEFENSE DU DONATIVO

Nous sommes totalement d'accord pour que la libre participation aux frais ou donativo demeure sur le chemin et soit défendu quand il s'agit de gîtes:

- Ayant un petit nombre de places.

- Mettant une cuisine à disposition.

- Qui font peu de publicité.

Qui ne peuvent donc pas être suspectés d'en faire un commerce au dépend des autres hébergements et encore moins des hôtels et restaurants.

C'est notre vision du donativo.
Nous comprenons que ce n'est pas la même pour tous.

Le don de l'Hospitalité et accepter de la recevoir en donnant une juste participation, en fonction des services reçus, doivent demeurer sur les chemins de Saint Jacques.

C'est fondamental dans une société qui essaye de mettre en place des systèmes qui veulent nous faire croire que tout ce qui ne passe pas par l'argent n'a pas de valeur.


QUEL DON FAIRE DANS UN HEBERGEMENT DONATIVO ?


A titre indicatif voilà ce que nous donnons par personne dans un hébergement en donativo:

Nuit 10 à 15€.

Repas 10€.

Petit déjeuner 3à 5€.


DONATIVO NE SIGNIFIE PAS GRATUITE

ou 5€ POUR UNE DEMI PENSION




EST CE QUE CEUX QUI DEFENDENT LE DONATIVO

NE DEVRAIENT COMMENCER PAS TOUT FAIRE

POUR QUE LES HEBERGEURS PRATIQUANT LE DONATIVO
OU UN TARIF BAS

SOIENT RESPECTES ?

OR ILS NE FONT RIEN ou même LES DENIGRENT.


Pour certaines personnes qui ont des moyens financiers cela devient un challenge de faire le chemin sans argent ou avec un minimum de dépenses et de profiter au maximum des hébergements en donativo ou ayant un tarif bas. Il suffit de lire certains blogs...

Même si vous avez un repas copieux tarifé 9€50 ces personnes vous font remarquer que c'est trop cher !

Et quand nous répondions qu'ils pouvaient se faire à manger dans la cuisine mise à leur disposition, plusieurs fois la réponse a été: "Il n'est pas question que je fasse de la cuisine!".

D'autres, bien que notre tarif bas (30€ la demi pension) soit affiché sur la rue à l'extérieur, dès que nous ouvrions notre porte nous disaient de manière ferme: "Je n'ai pas d'argent, vous devez me loger et me nourrir!".
Beaucoup montraient très ostensiblement un petit guide d'une association dont je ne citerais pas le nom.


Nous comprenons que suite à ces comportements qui se multiplient :

- Des hébergements en donativo ne le soient plus et ont mis en place un tarif.

- Des hébergements en donativo demandent maintenant un minimum très raisonnable. Je ne les critiquerais pas, au contraire.

- Des hébergements ont choisi une formule mixte.
Comme la nuit en dortoir en donativo, le repas et le petit déjeuner avec un tarif.
C'est à notre avis une bonne formule, si les pèlerins concernés partagent dans le gîte avec les autres pèlerins le temps de partage du repas et du petit déjeuner. Ainsi le gîte avec nuit en donativo n'est pas considéré comme un petit hôtel pas cher.



Il existe une solution pour que ces personnes assument pleinement leur challenge ou leur choix de faire le chemin en ne dépensant rien, sans l'imposer aux hébergeurs:


Partir avec une tente, un réchaud et une gamelle.

Nous avons eu par contre beaucoup de ces pèlerins qui campent et qui sonnaient à notre porte pour demander à prendre une douche et la payer.
La réponse était toujours oui et la douche était gratuite.
Si le temps était mauvais ou froid on leur donnait un lit en donativo, sans qu'ils ne demandent rien.




Il y a concernant le chemin de Saint Jacques, des valeurs dont la simplicité, l'esprit pèlerin, l'identité du chemin en tant que chemin de pèlerinage, à promouvoir, à défendre et à protéger en priorité avant ou en même temps que le donativo.

Si le chemin de Saint Jacques devient une balade à la mode ou un lieu qu'on peut visiter pour touristes argentés, le donativo n'aura même plus de sens et d'existence.




Mais la défense du donativo prend chez certaines personnes la forme d'un MILITANTISME plus qu'EXCESSIF :

Nous avons entendu de nombreuses fois qu'il était impossible de prétendre être un accueil chrétien si on n'était pas en donativo.

- Si un gîte a un tarif, même s'il est très bas, il est automatiquement qualifié de "commerçant", ou "d'accueillant privé", ceci de manière péjorative et subit des critiques des militants du donativo.

Alors que pensent ces personnes des monastères qui appliquent un tarif ?


Conques: Pas de cuisine. Demi pension en dortoir 29€ (dont petit déjeuner 6€).
Chambres de 2 la nuit seule de 33 à 42€.
Vaylats: Pas de cuisine. Demi pension 28€ en dortoir
+ 7€ si chauffage.
DANS CES LIEUX LA DEMI PENSION EST OBLIGATOIRE !

PAS DE CUISINE MISE A DISPOSITION DES PELERINS !


- On entend que si un gîte est en donativo il est automatiquement bon, même si...

- On nous a fait la réflexion suivante: " Enfin à C----- il y a ce qu'il faut pour accueillir les pèlerins. Un donativo a ouvert." Alors que dans cette ville il y a plusieurs gîtes dont un ayant un tarif bas.
NB: Après deux ans ce gîte a abandonné le donativo pour appliquer un tarif bas...


Nous ne pouvons pas nous empêcher de nous rappeler que quand nous avons fait les choix d'avoir un tarif bas:
* Demi pension 23€00 soit : Nuit 13€50, Petit déjeuner 4€, Repas 5€50
* De mettre une cuisine à disposition.
* De n'accueillir que les pèlerins les plus fatigués c'est à dire celles et ceux à pieds portant leur sac à dos.

Les PELERINS eux n'ont jamais critiqué nos choix, bien au contraire.


QUELQUES QUESTIONS concernant le donativo

Il s'agit de questions que nous nous posons après ce que nous avons vu, vécu, en tant que pèlerins sur le chemin.

Nous espérons que cela mènera à une réflexion positive et constructive qui renforcera le choix du donativo pour celles et ceux qui choisissent de vivre cette éthique, ce choix de vie.
Qui rétablira puis renforcera l'image du donativo sur les chemins de Saint Jacques.

IMPORTANT, un document très complet et spécifique au chemin existe :

Données juridiques et réglementaires pour les accueils de pèlerins en participation libre.
Auteur: Maître Luc-Etienne GOLISSEAU avocat au barreau de Mende.
Diffusé par le site XACOBEO.


POUR VOIR CE DOCUMENT. CLIQUER ICI

Ce document donne un cadre très précis au donativo.

A notre avis, si ce document était appliqué, cela RETABLIRAIT et RENFORCERAIT l'image et la place du donativo sur le chemin de Saint Jacques.



HOSPITALIERS BENEVOLES :

Ce même document donne un cadre précis sur le bénévolat pour les hospitaliers bénévoles.



CE QUE NOUS AVONS VECU EN FAISANT LE CHEMIN,
QUE NOUS ECRIVONS CI-DESSOUS,
N'EST EN RIEN DES ATTAQUES OU DES JUGEMENTS


Les hébergements en donativo défendent leur existence parce qu'ils veulent que grâce à eux les pèlerins les plus démunis financièrement puissent faire le chemin.
Des propriétaires de gîtes en donativo disent que c'est grâce aux dons des personnes généreuses qu'ils peuvent accueillir des pèlerins ayant peu de moyens.

Ce qui correspond à une belle intention.

Pourquoi avons nous vu des gîtes en donativo complets avec des personnes utilisant des véhicules "d'accompagnement" et des personnes faisant transporter des bagages au tarif de 8€ la valise, somme que beaucoup de pèlerins ayant un petit budget donnent pour une nuit en donativo ?

Pourquoi avons nous vu des hébergements en donativo prendre des réservations y compris de groupes importants longtemps à l'avance, avec des arrhes à envoyer ?

Pourquoi avons nous vu et été victimes du fait que des hébergements en donativo accueillent des personnes qui arrivent en voiture, descendent les valises du coffre et font tamponner leur crédential.
Ou des personnes qui font transporter des bagages uniquement par confort. Elles le disaient et nous critiquaient parce que nous portions nos sacs!
Ces personnes utilisant ces "moyens" n'ont elles pas des moyens financiers supérieurs ne devraient elles pas laisser les places dans les gîtes en donativo aux pèlerins ayant un petit budget ?
Nous, arrivant après avoir marché 25km en portant notre sac, à chaque fois on nous a dit: "Nous sommes complet".
A notre réflexion "Vous acceptez des gens en voiture qui n'ont pas marché." Souvent la réponse a été "Mais eux aussi ils ont le droit de faire le chemin!" ou "C'est ça aussi le chemin" ou "Chacun son chemin".

Pourquoi avons nous vu des hébergements en donativo accueillir des personnes qui y dormaient et refusaient le repas du soir proposé par le gîte. Ces personnes allaient dans un restaurant cher de la ville, ceci sans réaction des propriétaires du gîte.
Ces personnes utilisant cette "pratique", refusant un moment de partage qu'est le repas, n'ont elles pas des moyens financiers supérieurs ne devraient elles pas laisser les places dans les gîtes en donativo aux pèlerins ayant un petit budget ?
Est ce que le gîte en donativo ne devient pas alors un hôtel pas cher ?




Pensez vous que c'est rendre service à une personne qui arrive dans un gîte donativo et dit qu'il ne peut rien donner ou quelques euros.
Ou dit dans un gîte à tarif bas que pour lui un repas à 9€50 c'est trop cher.
Ou se vante auprès des autres pèlerins qu'il ne donnera rien après avoir pris douche, repas du soir, nuit, petit déjeuner.
Alors qu'il achète de l'alcool ou le consomme dans les bars, fume des Mal---- (7€ le paquet) et a pour 60à 100€ mensuel d'applications à payer sur son Smart----- ?
Pensez vous que c'est lui rendre service, l'aider, au plan moral, au plan spirituel et au niveau de son chemin intérieur ?

Nous avons été témoins du fait que beaucoup de propriétaires d'hébergements en donativo se plaignent que les pèlerins ne donnent pas assez.
Alors pourquoi proposent ils une "demi pension" qui augmente leurs frais ?
Pourquoi ne proposent ils pas une cuisine à disposition des pèlerins avec le repas / petit déjeuner préparés et partagés en commun le tout fait avec ce que chacun apporte ?

Pourquoi la quasi totalité des gîtes en donativo n'ont pas de cuisine à disposition, ce qui signifie souvent demi pension obligatoire surtout si ils sont isolés sans épicerie à proximité et si il y a une épicerie à proximité pas de possibilité de cuisiner ?




UNE SOLUTION ?

Pourquoi ne pas pratiquer un tarif volontairement bas (nuit entre 14 et 15€), mettre une cuisine à disposition et proposer un repas copieux et simple (9€50), un petit déjeuner (5€50), sans obligation de les prendre en les faisant soi même dans la cuisine ?

Chaque propriétaire de gîte est libre chez lui DISCRETEMENT de pratiquer le donativo total ou partiel pour une pèlerine ou un pèlerin dont il sent qu'il en a vraiment besoin et qui ne demande rien, ne se plaint de rien.
Des pèlerins nous demandaient en tête à tête: "Madame, Monsieur, est il possible que je plante ma tente dans votre jardin ? Réponse: "Prends un lit, tu donneras ce que tu veux, ce soir tu manges la soupe avec tout le monde et le café demain matin. As-tu à manger ? Ne t'inquiète pas".

Cette formule évite ceux qui veulent profiter abusivement des gîtes en donativo et ne rien donner où presque pour une demi pension. Ils ont au moins leur nuit à payer.

Cette formule fait respecter tout ce qui est réglementaire: Impôts, taxe de séjour, etc...

C'est ce que nous pratiquons dans notre maison où la "demi pension" est à 30€00, cuisine à disposition.
Nous demandions que tous les pèlerins recevant l'Hospitalité dans notre maison partagent le moment du repas et du petit déjeuner, qu'ils soient faits par nous ou par eux.
Ainsi pas de confusion entre un gîte et un hôtel-restaurant.


photo copyright Hospitalet Saint Jacques


Tous partageaient au moins la soupe, mais surtout vivaient ce moment de partage, de fraternité.

Un nombre très important de pèlerins nous ont dit et écrit: "C'est ça que nous voulons comme gîte, surtout continuez et ne changez rien".

Très souvent l'expression " Maison faite pour nous " était utilisée.

Il suffit de lire notre article: Témoignages de pèlerins de Saint Jacques.




Pèlerin, avant de partir il faut que tu saches que tous les gîtes en donativo ne sont pas des accueils chrétiens

et que tous les accueils chrétiens ne sont pas donativo.

Un nombre important de propriétaires d'hébergements pratiquent discrètement dans leurs maisons les valeurs du christianisme sans vouloir être répertoriés par une association. C'est notre cas.

De même ces propriétaires de gîtes pratiquent discrètement et individuellement le donativo total ou partiel sans vouloir être là aussi répertoriés. C'est notre cas.

C'est DISCRET et CONCRET.

Une ESPERANCE forte pour le devenir du chemin.




ET L'AVENIR ?

LE DEVENIR DU DONATIVO
EST LIE AU DEVENIR DU CHEMIN


AVANT DE DEFENDRE LE DONATIVO,

C'EST LE CHEMIN DANS SON IDENTITE DE CHEMIN DE PELERINAGE,

C'EST L'ESPRIT DU CHEMIN, C'EST L'ESPRIT PELERIN,

QU'IL FAUT DEFENDRE.




Des projets se préparent en France et en Espagne pour je cite "Développer le tourisme sur le chemin de Saint Jacques".



Déjà sur des affiches on peut lire: "Visitez le chemin, comme si vous le faisiez".

Ce sont des tentatives pour essayer de compenser la baisse du nombre de personnes qui venaient sur cette voie pour répondre à un effet mode et utilisaient des véhicules, des transports de bagages uniquement par confort, ne marchaient pas ou très peu.

Par contre il y aura toujours des pèlerins sur cette voie.
Mais eux cheminent avec une spiritualité, un besoin de simplicité, qui font qu'ils dépensent raisonnablement.




ESPERANCE et DISCERNEMENT

L'identité du chemin de Saint Jacques en tant que chemin de pèlerinage qu'il est possible de faire avec intériorité, spiritualité, simplicité, sera défendue par les pèlerins, certains hébergeurs, les associations jacquaires. Je l'espère.

En conséquence le réel donativo sera défendu.

Le chemin de Saint Jacques demeurera parce qu'il répond à un besoin fort de notre temps.
Parce qu'il est un des rares espaces où des femmes et des hommes qui en ont besoin peuvent retrouver la paix intérieure et beaucoup d'autres bienfaits.

MAIS, pendant un temps, le chemin ne pourra continuer d'être fait en marchant ET INTERIEUREMENT qu'en ayant

DISCERNEMENT et VIGILANCE

Discernement dans les choix quant à la façon de faire
SON CHEMIN.

Discernement dans le choix des lieux où faire étape et pour cela certains accueils en donativo participent magnifiquement à la démarche des pèlerins.

En partant du Puy en Velay, le pèlerinage peut toujours être fait en faisant étape dans des hébergements ayant un prix bas, pour beaucoup une cuisine à disposition.
Nos articles "Gîtes / Hébergements voie du Puy"
et "Gîtes / Hébergements Camino Frances" en sont la preuve.

EN CHOISISSANT BIEN LES GITES OU TU FERAS ETAPE.
Par le prix mais aussi par le fait de mettre une cuisine à disposition des pèlerins gratuitement.

EN FAISANT TON CHEMIN SEUL ou EN COUPLE.
Pas en groupe, y compris en groupes se formant pendant le chemin.

EN NE LAISSANT PERSONNE MODIFIER TES CHOIX POUR FAIRE TON CHEMIN.
Attention à ceux qui "recommandent" les gîtes de leur réseau.
Réseau quelque fois habillé par de belles phrases.

Pèlerin, attention entre Cahors (Lot) et Miramont Sensacq (Landes).


Si tu as décidé de te faire ton repas chaque soir dans la cuisine des gîtes, demeure ferme sur ton choix.

Fais attention à ceux qui veulent faire faire aux autres le même chemin qu'eux financièrement. Donc de ne pas les suivre au restaurant ou demi pension chaque jour.

Fais aussi TON chemin dans TA spiritualité.
Tu dois veiller à conserver cette liberté de t'arrêter le temps que tu veux dans une chapelle ou une église sans que personne s'impatiente de devoir t'attendre à l'extérieur (scène dont nous avons été témoins plusieurs fois).



SI TU AS DECIDE DE VIVRE TON CHEMIN DANS LA SIMPLICITE,
DANS TA SPIRITUALITE
et EN RECEVOIR PLEIN DE BIENFAITS
C'EST TOUJOURS POSSIBLE.





Premiers pas à la sortie de la cathédrale du Puy


Pèlerin, pars, tu verras le chemin de Saint Jacques
reste et demeure ce qu'il a toujours été.
Si les valeurs et la spiritualité offertes par le chemin dérangent.
C'est normal, on subit les attaques au niveau de ce qu'on est.
C'est quand quelque chose comportant des valeurs et du spirituel n'est pas attaqué qu'on doit s'inquiéter.

Pèlerin, centre toi sur TON CHEMIN.
Si tu vois ou entends des choses qui te choquent,
laisse les passer comme l'eau du torrent qui coule.

Chemine sur le chemin et au-dedans de toi avec simplicité,
ALORS TU VERRAS.



André
Site Hospitalet Saint Jacques



Cet article est la mise par écrit des conseils que nous avons donné aux pèlerins de Saint Jacques à qui nous avons donné l'Hospitalité dans notre maison de mars 2008 à octobre 2015.
Ne faisant plus d'hébergement, nous les diffusons uniquement pour les pèlerins pour les aider.
Nous refusons toute publication, reproduction, diffusion, et bien sûr vente... de la totalité ou d'une partie de notre site internet.
Cet article, comme tout le contenu de notre site internet, est protégé par un copyright et par la loi sur la propriété littéraire et intellectuelle (suivant les termes de la loi n°57-298 du 11 mars 1957).
André
Hospitalet Saint Jacques















Imprimer la page  Imprimer la page

Dernière modification le : 04/11/2017 @ 13:12
Catégorie : Aucune

Haut

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
MENTIONS LEGALES
Nous ne sommes partenaires avec aucun hébergement, société, organisation, association, "liste".
Toute mention nous y concernant est mensongère.


La seule version de ce site internet qui nous engage légalement est la version rédigée en français.

Des sites internet et des guides nous mentionnent sans notre accord.
Certains diffusent de fausses informations nous concernant, que nous avons demandé de supprimer. Ce qu'ils ne font pas.
Nous ne reconnaissons comme valide que ce qui est édité avec notre accord écrit, après un contact direct avec nous.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Nous n'avons aucun engagement commercial ni accord avec les marques, les équipements ou les hébergements cités dans notre site et nos articles.
Ceci pour préserver notre et votre indépendance.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
La totalité de ce site internet, les textes, les photos marquées d'un copyright, sont la propriété littéraire et intellectuelle (suivant les termes de la loi n°57-298 du 11 mars 1957)
des propriétaires de l'hébergement chrétien Hospitalet Saint Jacques[R].

"Hospitalet Saint Jacques" est une marque déposée à l'INPI.


Droits d'auteur / Copyright:
A dater du premier janvier deux mille huit (01/01/2008) l'ensemble du contenu de ce site en langue française, anglaise, allemande et en toutes langues
relève de la législation française et internationale (convention de Berne) sur le droit d'auteur et la propriété intellectuelle.
Tous les droits de reproduction sont réservés, y compris à l’égard des représentations iconographique et photographiques.
Toute autre utilisation non expressément autorisée ou toute représentation totale ou partielle de ce site,
par quelque procédé que ce soit, est strictement interdite sans autorisation préalable et écrite du propriétaire de l'hébergement chrétien Hospitalet Saint Jacques(R)
et constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles L111-1 et suivants ainsi que les articles L 355-2 et suivants du Code de la Propriété Intellectuelle.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Site créé avec Phortail 2.0.5
PHP version 5.4.45

Page générée en 0,028 secondes