Gîte Pèlerin Hospitalet Saint-Jacques

L'ESPRIT et L'ETAT de PELERIN de SAINT JACQUES


 

Translate(anglais). übersetzen(allemand). vertalen(néerlandais). 翻訳する(japonais). Przetłumacz(polonais). 번역하기(coréen). traducir(espagnol). översätta(suedois).přeloļit(tchèque). oversette(norvégien). išversti(lithuanien). traduce(roumain). oversaette(danois). Перевести(russe).

Pour adapter la taille de votre écran à la lecture de nos articles nous vous conseillons d'utiliser le zoom qui se trouve en bas à droite de votre écran et ainsi réduire le pourcentage pour pouvoir lire en plein écran.




L'ESPRIT PELERIN et L'ETAT DE PELERIN
de SAINT JACQUES


Il procède de tout ce qui précéde le départ, les lectures, les rencontres avec des anciens pèlerins, faire son sac, l'au revoir à la famille.
Le chemin commence dès qu'on a envie de le faire.

Il procède de la joie, qui se découvre peu à peu , d'être sur ce chemin de pèlerinage.

Il procède de l'émerveillement de ce qu'on y découvre, là aussi peu à peu.

Il procède de la simplicité.
Si nous insistons tant sur la simplicité c'est parce que c'est une des clefs majeures qui vous fait accéder à l'état de pèlerin.

Il procède de l'humilité.
La toute première humilité c'est celle d'accepter ses réelles capacités physiques.

Il procède du respect de celles et ceux qui ne peuvent marcher que 15 à 18 km chaque jour et qui valent autant que celles et ceux qui marchent 30km.

Il procède du dépouillement, du vivre avec peu.
Avec seulement ce qui est dans le sac à dos.
Des repas préparés et partagés avec les autres pèlerins dans les maisons qui nous donnent l'Hospitalité.



Il procède de l'acceptation des particularités de chaque hébergement, QUE VOUS AVEZ CHOISI, dans les limites du respect du pèlerin (accueil, propreté, équipements, tarif).

Il procède de la découverte de la nécessité de prendre soin de son corps bien sûr, mais pas seulement.

Il procède du contact souvent retrouvé avec la nature.

Il procède du contact souvent retrouvé avec les éléments, le froid, la chaleur, la pluie...avec lesquels et non contre lesquels on marche.

Il procède du respect de la fatigue, des souffrances visibles et invisibles de celles et ceux avec qui on chemine, mais aussi de celles des hébergeurs.

Il procède du respect de la foi, de la spiritualité, de la quête, des motivations de chacun.

Il procède du respect de l'histoire et du présent du chemin de Saint Jacques en tant que chemin de pélerinage.

Il procède du respect voire de l'attention à celles et ceux qui cheminent en même temps que nous.

Il procède du respect envers celles et ceux qui donnent l'Hospitalité.

Il procède de ce qui s'installe en nous à chaque pas vers Compostelle, vers Muxia, dans le calme, l'intériorité, la paix.


L'esprit pèlerin s'exprime extérieurement, de manière visible, dans les comportements et les actes, ce qui est dit, dans les choix faits et appliqués pour faire le pèlerinage.
C'est aussi une démarche, un chemin de libération et de guérison intérieure, un chemin de paix, un chemin lumineux qui lui est invisible à nos yeux.

C'est l'esprit qui se développe extérieurement et dans le même temps intérieurement chez une femme, un homme, qui marche avec la globalité de son être vers Saint Jacques de Compostelle en essayant d'être dans l'état de pèlerin.




Dans le même esprit pèlerin, vers un même but



L'ETAT DE PELERIN
Dès qu'une femme, un homme, décide d'aller à pied à Saint Jacques de Compostelle, à Finisterra, à Muxia, il peut choisir d'y aller en marchant sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle.

Mais il peut aussi choisir de cheminer vers l'état de pèlerin de Saint Jacques tout au long de ce chemin.

Etre pèlerin de Saint Jacques
ce n'est pas une identité qu'on se donne.

Etre pèlerin de Saint Jacques c'est un état intérieur
vers lequel on chemine.
C'est un état auquel on accède en le désirant.



Cela commence dès les préparatifs, et nous insistons, dès les choix faits quant à la façon de faire ce pèlerinage.

Cette femme, cet homme, va faire le choix d'être reconnu de manière visible en tant que pèlerin par des signes extérieurs:

- La coquille sur le sac à dos.

- Dans les gîtes en présentant son crédential.

Ces deux signes visibles témoignent qu'on a choisi de paraître pèlerin et qu'on chemine vers l'état intérieur de pèlerin. Ce qui implique un comportement.

Ces signes visibles s'accompagnent d'une démarche, d'une recherche, d'une quête, très personnelle touchant à l'intériorité de l'être.

Cette démarche transparaît un peu dans le comportement:

Une spiritualité vivante.

Le respect réciproque.

La fraternité.

Le calme et la recherche du calme.

La modestie, l'humilité.

Le détachement du paraître.

Le lâcher prise par rapport aux modes, au rang social.

Le refus du système argent facile = confort.

Grâce aux vertus que ce pèlerinage vous offre, votre chemin sera à la fois extérieur et intérieur et vous cheminerez vers l'état de pèlerin.

Les clefs pour arriver à vivre cet état c'est vous qui les possédez.

C'est le désir que vous avez ou pas d'atteindre cet état.

Ce sont vos choix quant à la façon de faire le pèlerinage.

Ce sont vos choix quant à ce que vous faites de ce que le pèlerinage vous a donné:

Soit dès votre retour vous rangez la crédantiale et la compostella dans un tiroir ou dans un joli cadre.
Vous avez plein de photos dans l'ordinateur.
Vous en parlez beaucoup. Mais en fait tout s'arrête là.


Ou

Dès ton retour si tu mets en pratique une action tournée vers les autres de manière directe, concrète et discrète, basée sur les vertus acquises pendant le pèlerinage.

C'est à partir de cet instant seulement que tu vivras l'état de pèlerin.

Tout dépend de ce que tu fais, de ce que tu décideras pour faire fructifier ce que tu as reçu sur le chemin.



Il y a de multiples façons de redonner, de faire fructifier, ce que tu as reçu sur le chemin de Saint Jacques, dans ta maison, ton quartier...etc.

C'est continuer le chemin.



D'autres pèlerins dès leur retour décident de donner l'Hospitalité aux pèlerins dans leur maison.

D'autres s'engagent dans les Restos du coeur, la visite des malades, la visite des prisonniers...etc.

Photo pèlerinage automne 2011

Lorsqu'en rentrant un pèlerin sculptait une coquille au-dessus de sa porte il voulait exprimer par ce signe son désir que son chemin se prolonge dans l'hospitalité et la fraternité en accueillant dans sa maison le pèlerin de passage.


André
Site Hospitalet Saint Jacques


Le contenu de notre site internet est la mise par écrit des conseils que nous avons donné aux pèlerins de Saint Jacques à qui nous avons donné l'Hospitalité dans notre maison de mars 2008 à octobre 2015.
Ne faisant plus d'hébergement, nous les diffusons, uniquement pour les pèlerins, pour les aider.
Nous refusons toute publication, reproduction, diffusion, et bien sûr vente... de la totalité ou d'une partie
de notre site internet.
Cet article, comme tout le contenu de notre site internet, est protégé par un copyright et par la loi sur la propriété littéraire et intellectuelle (suivant les termes de la loi n°57-298 du 11 mars 1957).
André
Hospitalet Saint Jacques