Gîte Pèlerin Hospitalet Saint-Jacques

TRADITIONS DU CHEMIN DE SAINT JACQUES


 

Translate(way of Saint James)(anglais). übersetzen(Jakobsweg)(allemand). vertalen(néerlandais).
翻訳する(サンジャックの道)(japonais).Przetłumacz(Ścieżka St Jacques)(polonais). 번역하기(슈맹 드 세인트 자크)(coréen). traducir(camino Santiago)(espagnol). översätta(Väg av St James)(suedois).přeloļit(tchèque). oversette(norvégien). išversti(lithuanien). traduce(roumain). oversaette(danois). Перевести(russe).

Pour adapter la taille de votre écran à la lecture de nos articles nous vous conseillons d'utiliser le zoom qui se trouve en bas à droite de votre écran et ainsi réduire le pourcentage pour pouvoir lire en plein écran.




TRADITION
DU CHEMIN DE SAINT JACQUES




ON EST DANS LA RECHERCHE, LA QUETE, DE L'ETAT DE PELERIN
DES QU'ON DECIDE DE PARTIR.

LA PREPARATION DU CHEMIN,
AVANT DE PARTIR PUIS CHAQUE JOUR,
FAIT PARTIE DU CHEMIN de SAINT JACQUES.

ETRE PELERIN de SAINT JACQUES.
CE N'EST PAS FAIRE LA COURSE AU "LE PLUS" :
LE PLUS LEGER, LE PLUS VITE, LE PLUS LOIN, etc...
CE N'EST PAS "FAIRE COMME":
LE GROUPE, LES COPAINS, etc...
C'EST FAIRE SON CHEMIN,
EN LE PREPARANT puis EN Y MARCHANT
AVEC HUMILITE et SAGESSE.

ETRE PELERIN de SAINT JACQUES
CE N'EST PAS LE PARAITRE MAIS L'ETRE,
SUR LE CHEMIN PUIS DANS LA VIE.

André




QU'ELLE ETAIT LA TRADITION SUR LE CHEMIN
JUSQU'AVANT ENVIRON 2008 ?


Chaque jour, à chaque étape nous organisions notre repas du soir et notre petit déjeuner rarement individuellement très souvent collectivement et nous partagions les frais qui étaient très faibles.


Repas en commun dans le gîte communal de Nogaro


Nous cuisinions tous ensemble ces repas dans la cuisine des gîtes et nous faisions la vaisselle ensemble.
Ce qui donnait lieu à de très bons moments.

Nous ne considérions jamais qu'un gîte pèlerin était "comme un hôtel pas cher"
et que le repas devait être "comme au restaurant".

Nous proposions de l'aide à celle ou (et) celui qui nous donnait l'Hospitalité dans leur maison.
Par des gestes simples nous les aidions.
Exemples: Jamais un pèlerin ne quittait un gîte le matin sans avoir plié les couvertures qu'il avait utilisé, sans avoir lavé essuyé et rangé sa vaisselle.
Si on nous faisait le repas, qui était toujours copieux mais simple, nous aidions en servant les plats, en desservant, en faisant la vaisselle avec notre hôte.

Nous marchions souvent seul ou en couple, à notre vitesse, sans faire de trop longues étapes (pas plus de 25km), en s'arrêtant souvent pour admirer, avec de long moments de silence.
Le soir nous nous retrouvions pour partager dans la joie et la fraternité un repas préparé en commun dans le gîte ou préparé par notre hôte à prix bas.


DE CES MOMENTS DE SIMPLICITE DE PARTAGE DE FRATERNITE
L'ESPRIT DU CHEMIN et L'ESPRIT PELERIN
GRANDISSAIENT EN NOUS
NOUS EN TIRIONS BEAUCOUP DE BIENFAITS
et DE MERVEILLEUX SOUVENIRS


Pèlerin cela est toujours possible
selon tes choix


ETRE PELERIN
CE N'EST PAS EXIGER.
C'EST ACCEPTER LA SIMPLICITE.
PUIS UN JOUR LA SIMPLICITE TU LA RECHERCHERAS
C'EST A CET INSTANT QUE TU SERAS
A LA RECHERCHE DE L'ETAT DE PELERIN.

Notre site internet est destiné uniquement à ceux qui recherchent cet état de PELERIN, pour les aider.

Parce que maintenant vouloir faire son chemin de Saint Jacques
EN PELERIN demande DISCERNEMENT et VIGILANCE

André


CELA EST POSSIBLE et l'a toujours été :

Pèlerin, tu trouveras dans notre site internet deux articles :

- "GITES / HEBERGEMENTS VOIE DU PUY".
CLIQUER ICI


- "GITES / HEBERGEMENTS CAMINO FRANCES".
CLIQUER ICI

Tu pourras lire dans ces 2 articles que :

Pour la voie du Puy, un très grand nombre d'hébergements ont le symbole donc ont un tarif pour une nuit inférieure ou égale à 15€.

Pour 2017, nous donnons plus de 80 adresses de gîtes sur la voie du Puy, ayant un tarif pour une nuit inférieure ou égale à 14€.
Et plus de 60 adresses d'albergues pour le Camino Frances.
Soit un total de plus de 140 adresses entre Le Puy et Compostelle.



Pour la voie du Puy, beaucoup d'hébergements ont le symbole donc avec une cuisine gratuite à disposition des pèlerins.
CE QUI EST IMPORTANT.


Pour le Camino Frances un très grand nombre d'hébergements ont le symbole ce qui signifie que c'est une albergue (gîte) ayant:

- Un prix de nuitée bas 6€ à 10€.

- Une cuisine à disposition avec ravitaillement sur place.


Pèlerin tu peux en plus avoir l'équipement te permettant de limiter tes frais et d'avoir une autonomie:

Voir notre article " EQUIPEMENTS DU PELERIN DE SAINT JACQUES".



IL EST DONC POSSIBLE DE FAIRE LE PELERINAGE
VERS COMPOSTELLE
PAR LA VOIE DU PUY
et LE CAMINO FRANCES
AVEC UN BUDGET TRES RAISONNABLE
MAIS COMME UN PELERIN


L'IMPORTANT C'EST DE PREPARER TON CHEMIN.
TON EQUIPEMENT PEUT TE PERMETTRE DE VIVRE L'ESPRIT PELERIN et de MAITRISER TON BUDGET
CHOISIS BIEN TES HEBERGEMENTS.
TON BUDGET SERA RESPECTE SELON TES CHOIX,
SELON TA FACON DE FAIRE TON CHEMIN.




Décider de partir à pied, avec ce qu'il faut dans son sac à dos pour aller marcher sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle ; faire étape pour la nuit dans des gîtes simples où l'on peut se poser pour reprendre des forces pour le lendemain, c'est s'ouvrir à la possibilité de "cheminer", prendre le temps de cette longue route (d'une seule traite ou pas) pour soi et parfois pour tous ceux que l'on porte avec soi.

Faire simplement de la marche procure de nombreux bienfaits : contact avec la nature qui apaise l'esprit et remplit d'émerveillement à la vue des fleurs, des arbres et des animaux; rythme de la marche qui nettoie le corps ou le "dérouille"; sensation de bien être qui découle d'aller de l'avant, d'être dans le mouvement et la respiration.



Choisir de suivre à pied le chemin de Compostelle c'est mettre ses pas sur un chemin de pèlerinage et, au-delà des bienfaits de la marche, pouvoir bénéficier des vertus qui lui sont spécifiques que l'on soit croyant ou non, chrétien ou non :

d'une part, grâce à l'intensité ou la redécouverte de ces valeurs humaines que sont les échanges fraternels, la solidarité, le respect de l'autre ; grâce aussi aux motivations profondes des uns ou des autres ; un moment privilégié pour faire le point ; les prières et intentions que l'on vient y déverser ; l'intensité des situations de vie qui amènent à suivre ce chemin,

d'autre part, grâce à la longue histoire qui le fonde, aux lieux et aux monuments qui le jalonnent, aux pas des milliers de pèlerins qui nous ont précédé.


Icone de Saint jacques le Majeur dont l'original était dans notre gîte
(Copyright Hospitalet Saint Jacques)


Cette richesse humaine et historique en fait un espace possible de réconciliation et de transformation, un temps possible d'intériorisation et de gratitude.

Cependant, notre chemin de Compostelle est comme le chemin de la vie, il est fait de nos choix et de nos attitudes, de nos réactions aux évènements extérieurs.
Il y a ceux qui partent pour ce grand périple avec au fond du coeur tous les espoirs et les voeux d'un cheminement intérieur, ceux qui découvrent en cours de route ses vertus particulières et se laissent toucher.
Il y a ceux qui gardent au fond de leur tête les rancoeurs et les plaintes des situations matérielles ou relationnelles qui les dérangent le long de leur parcours, pas décidés à lâcher leur identité de celui qui décide :"moi-je".

Sur le chemin de Saint Jacques, la lenteur, les temps de silence, les moments de retour sur soi-même dans la solitude, l'abandon de ses habitudes, l'éloignement de la mondanité sont des ferments. L'environnement du chemin : les lieux saints, les gîtes pour les pèlerins, les hospitaliers, les autres pèlerins en marche, le chemin balisé sont des moyens. Il nous reste à nous mettre "en marche", écouter le message intérieur, l'invitation qui nous est faite : "va, quitte ton pays, ta maison, ta famille, tout ce qui fait ton monde extérieur, va vers ta profondeur, écoute ton coeur". Nous rendre "disponible", recevoir les grâces qui nous sont données, laisser faire le Chemin.

Odile


Photo copyright Hospitalet Saint Jacques



Pèlerin, il y a le chemin de Saint Jacques sur lequel tu marches.

Mais il y a aussi un chemin au-dedans de toi.

Si tu marches sur le premier avec intériorité et simplicité,
tu chemineras dans l'autre avec beaucoup de bienfaits.

Plus tu avanceras vers Compostelle et Muxia
plus tu sentiras que ce n'est pas toi qui fait le chemin
mais le chemin qui te fait.

Pour cela veille à prendre le meilleur chemin
et non le chemin le plus facile.

N'oublie jamais, garde en ton coeur,
que le chemin méne à un Sanctuaire.
Celui de Saint Jacques le Majeur fils de Marie Salomé et de Zébédé, frère de Saint Jean l'Evangéliste.



Puis, nous te le conseillons à Muxia, qui est un sanctuaire fondé suite à une apparition de la Vierge Marie.

Et que ton chemin ne finit jamais.

André
Hospitalet Saint Jacques




Beaucoup de cathédrales gothiques se trouvent sur les chemins de Saint Jacques. Amiens où se trouve la tête de Saint Jean le Baptiste, Chartres où on vénère Notre Dame d'en dessous terre, Notre Dame de Paris, Reims.
Elles ont un labyrinthe dans leur pavage.




C'est la figuration même du chemin intérieur à accomplir.

Voir notre article: "le chemin de Saint Jacques intérieur".

Cliquer ici




PELERIN

Peut-on l'être plus ou moins ?


Est-on plus ou moins pèlerin lorsque qu'on marche vers Saint Jacques de Compostelle puis Muxia ?

Oui.
Parce que cela concerne la recherche, la quête, d'un état intérieur.


Porter une coquille sur son sac à dos.
Avoir demandé un crédential ou une créanciale (Lisez les textes figurant sur les crédantials ou créanciales, ce n'est pas rien).
Faire tamponner ce document à chaque étape.
Ce sont des signes forts d'un engagement à vivre cette recherche, cette quête, tout au long du chemin.




Etre pèlerin de Saint Jacques
ce n'est pas une identité qu'on se donne

Etre pèlerin de Saint Jacques c'est un état intérieur
état intérieur auquel on accède en le désirant.

C'est aussi une façon d'être.


Ce désir, cette démarche, s'expriment chaque jour:

L'EFFORT, L'HUMILITE

- Dans le fait de vivre avec peu, de se dépouiller, de marcher en portant son sac à dos.

L'INTERIORITE

- Dans la rencontre avec soi-même et le chemin intérieur qu'on accomplit chaque jour.

Jusqu'à LA FRATERNITE

- Dans la rencontre avec les autres pèlerins.
- Dans la rencontre avec celles et ceux qui te donnent l'Hospitalité dans leur maison.

LA SIMPLICITE

- Dans les actes simples qui rythment le cheminement.

LE RESPECT DES AUTRES et DE SOI MEME

- Dans ses attitudes, ses besoins.

DANS LA VERITE DE CE QU'ON EST ET DE CE QU'ON FAIT PAR RAPPORT AUX AUTRES PELERINS ET AUX HEBERGEURS

Ce désir, cette démarche, sont une quête intérieure.

En sachant d'avance que cet état de pèlerin dans la perfection on ne l'atteindra jamais.

Ce qui est le plus important c'est ce qui en restera une fois arrivé à Compostelle puis à Muxia.
Ce qui en restera une fois rentré à la maison, dans nos comportements, dans nos engagements concrets.



On n'est pas pèlerin parce qu'on dit l'être.

On n'est pas pèlerin parce qu'on arbore une coquille.

On n'est pas pèlerin parce qu'on fait tamponner un crédential.

On n'est pas pèlerin parce qu'on est sur le chemin de Saint Jacques.


Etre pèlerin c'est un état intérieur
qui est du domaine d'une spiritualité vivante,
qui est chaque jour remis en cause.
Inutile d'en parler, il transparait dans les actes, les comportements.

André



FAIRE DE SA VIE UN PELERINAGE

La vie peut alors devenir un pèlerinage permanent où on met en pratique, on redonne, ce qu'on a acquis sur le chemin et c'est là seulement qu'on s'approche le plus de l'état de pèlerin.

De pèlerin sur le chemin de Saint Jacques on peut devenir pèlerin sur la terre, dans l'attente du dernier et grand pèlerinage pour lequel on partira avec uniquement nos actes d'amour dans le sac à dos.



Redonner dans la discrétion




Pèlerin si tu entends dire que le chemin de Saint Jacques c’est aller chaque jour le plus rapidement possible le plus loin possible.

Si on te critique parce que tu marches lentement 18 à 20km par jour.

Si tu entends que la vitesse de marche, la moyenne horaire, l'heure de départ et d'arrivée, sont les choses les plus importantes.

Si on te dit le sac à dos le plus léger possible est un exploit.

Si tu vois que certains n’écoutent pas leur corps même s’ils souffrent.

Si tu vois le comportement de client dans les hébergements.

Si tu vois dans un hébergement l'argent mis au-dessus de tout.

Si tu vois trop d'alcool consommé.

Si tu vois la drague.

Si tu vois des personnes qui ne respectent pas ton besoin de repos, de sommeil, de calme, de ressourcement.

Si tu rencontres des personnes qui veulent "être un personnage" qui se distinguent par leurs discours ou par leurs particularités ou par leurs caprices ou qui se servent de leur vie privée pour faire de la publicité.

Si tu rencontres des personnes qui te posent des questions sur ta foi, ta spiritualité, sur le pourquoi tu es sur le chemin, sur ce que tu fais dans la vie.

Si tu vois des personnes qui ne sont pas intéressées par les moments de partage, de fraternité entre pèlerins et hospitaliers.

Si tu sens chez certains le refus de toute simplicité qui entraine un changement intérieur.
Parce que tout acquis spirituel ne colle pas avec le côté mode, le paraître dans lequel ils veulent rester.

Saches que ce n’est pas ça être pèlerin de Saint Jacques et faire le pèlerinage vers Saint Jacques de Compostelle puis Muxia.
.



Etre pèlerin de Saint Jacques et faire le pèlerinage vers Saint Jacques de Compostelle puis Muxia.

C’est retrouver les vertus de la marche en prenant le temps de contempler, d'écouter, de sentir, de ressentir, d'aimer, de rencontrer, de prier.

C'est retrouver toute la valeur des choses simples.

C’est la liberté de faire son chemin, surtout celui intérieur.

C'est respecter le chemin intérieur de son prochain
et surtout ne pas poser de questions à ce sujet.

C’est écouter son corps et respecter ce qu’il dit.

C'est gérer son effort en admettant la fatigue qui est normale mais pas la souffrance.

C’est retrouver de vraies valeurs de fraternité, de simplicité, d’humilité, de vivre avec peu.

C’est accepter, accueillir dans la paix, faire fructifier, tous les changements qui se font en toi pendant ton pèlerinage.

C’est au retour ton engagement pour aimer ton prochain. Pour redonner ce que tu as reçu sur le chemin.
C’est là seulement que tu seras pleinement pèlerin.
Tu ferras de ta vie un pèlerinage.
Tu referas le chemin pour venir boire à la Source, te ressourcer.

C’est marcher vers...

C'est parler, tout simplement à Celui qui est là haut, mais aussi dans ton cœur, et qui sait mieux que toi pourquoi tu es sur le chemin de Saint Jacques.


André
Hospitalet Saint Jacques




Avoir fait le chemin de Saint Jacques et continuer d'aider les pèlerins.
C'est continuer chaque jour de faire le chemin.
C'est continuer de faire son chemin.
André




LES PIERRES QU'ON DEPOSE
SUR LE CHEMIN de SAINT JACQUES


Tout au long du chemin de Saint Jacques des pèlerins déposent des pierres au pied des croix, des statues de la Vierge Marie, des statues de Saint Jacques.

Simple croix de bois et "ses" pierres




Notre-Dame d'Aubrac


Souvent cette pierre qu'on dépose, qu'on laisse derrière soi, qu'on confie à Dieu directement ou par l'intercession de la Vierge Marie, de Saint Jacques, figure un poid qui nous pèse dont on s'allège.

La pierre qu'on dépose à la Croix de fer

Ce lieu se trouve en Espagne sur le Camino Frances, entre Foncebadon et El Acebo à 1490m d'altitude.

C'est un énorme tas de pierres surmonté d'un simple poteau de bois avec en son sommet une croix de fer.



Ce tas de pierres est pour beaucoup composé des pierres que les pèlerins y laissent depuis de très nombreuses années.

La tradition veux qu'un pèlerin avant de partir prenne une petite pierre de sa maison, de son jardin et la porte dans son sac à dos jusqu'à la croix de fer où il la dépose.

J'ai toujours vu dans ce geste le fait qu'un pèlerin en déposant là cette pierre intégre au chemin sa maison, sa terre.
De là à ce que sa maison devienne un lieu où l'Hospitalité est donnée au pèlerin qui frappe à la porte, il n'y a qu'un pas.




MARCHER VERS COMPOSTELLE
et PORTER DES INTENTIONS


Tout au long du chemin de Saint Jacques vous rencontrerez des femmes, des hommes, qui vous diront "Priez pour moi à Compostelle".
Si vous acceptez, notez le prénom de cette personne. Vous devenez alors porteur d'une intention.

Vous rencontrerez des pèlerins qui marchent pour un malade.


Dans la cathédrale du Puy, au moment de votre départ vers Compostelle.



Vous trouverez dans un panier, au pied de la statue de Saint Jacques, des intentions écrites que vous pouvez emporter et porter avec vous vers Compostelle.

Si vous en prenez une vous rejoindrez dès cet instant celles et ceux qui ne font pas seulement LEUR chemin, mais qui font leur chemin POUR et AVEC.

Vous ferez la riche expérience de la COMPASSION

Si vous pensez ou priez pour cette personne dont vous portez l'intention, sachez qu'elle doit sûrement elle aussi penser ou prier pour le pèlerin qui la porte.




Je serai pèlerin. Je marcherai.
Je marcherai sous le soleil trop lourd,
Sous la pluie à verse
Et dans la tourmente.
En marchant, le soleil réchauffera
mon cœur de pierre,
la pluie fera de mes déserts un jardin.
A force d'user mes chaussures,
j'userai mes habitudes.
Je marcherai,
et ma marche sera démarche.
J'irai moins au bout de la route qu'au bout de moi-même.
Je serai pèlerin.
Je ne partirai pas seulement en voyage,
je deviendrai moi-même un voyage,
un vrai pèlerinage.


Père Jean Debruynne
Parti pour le grand pèlerinage le 8 juillet 2006



L' Aubrac au petit matin
Chemin de Saint Jacques, chemin de la liberté retrouvée



Marche. Tu es né pour la marche.

Tu as rendez-vous, où ? Avec qui ?
Tu ne sais pas encore. Avec toi peut-être.

Marche. Tes pas seront tes mots
Le chemin ta chanson
La fatigue, ta prière
Et ton silence, enfin te parlera.

Marche. Seul, avec d'autres
Mais sors de chez toi.
Tu te fabriquais des rivaux
Tu trouveras des compagnons.
Tu te voyais des ennemis
Tu te feras des frères.

Marche. Ta tête ne sait pas où tes pieds conduisent ton cœur.

Marche. Tu es né pour la route, celle du pèlerinage.

Un autre marche vers toi et te cherche pour que tu puisses le trouver
au sanctuaire du bout du chemin, au sanctuaire du fond de ton cœur.

Il est ta Paix
Il est ta joie
Va, déjà Dieu marche avec toi




LE CHEMIN DE SAINT JACQUES EST RICHE DE PLUSIEURS TRADITIONS.

Certaines sont toujours gravées dans la pierre tout au long du chemin en France et en Espagne jusque la cathédrale de Compostelle.

Elles font la joie des amoureux de l'art roman.






Chrisme sur la Cathédrale de Compostelle
Photo Copyright Hospitalet Saint Jacques



Ermita Nostra Seinora de la Oca (proche du chemin)
Photo copyright Hospitalet Saint Jacques




............

MEMOIRE ETERNELLE
A ceux qui nous ont quitté pour le grand pèlerinage
A mon ami et même beaucoup plus que cela, le Père JAIME,chanoine du Chapitre de la cathédrale de Compostelle. Il nous a quitté le 25 novembre 2009.
Longtemps il a eu en charge le bureau des pèlerins à Compostelle. Ce prêtre a voué son sacerdoce aux pèlerins.



Père José Maria de San Juan de Ortega
Il a donné pendant de très nombreuses années l'hospitalité aux pèlerins à San juan de Ortega. Il nous a offert chaque soir la soupe à l'ail avec le sourire et son coeur...



A la mémoire de José avec qui j'ai été hospitalier à Castrojeriz.
Il nous a quitté suite à un accident ferroviaire en revenant de Compostelle





Au revoir Marc-Antoine.
Nous avons eu la joie de te donner l'Hospitalité dans notre maison , avec ton chien guide Velours, lorsque tu accompagnais la Vierge de Rocamadour jusqu'à Compostelle.
Dans ce monde tu ne voyais pas la lumière.
Nous sommes certains que là où tu es maintenant tu vois la Lumière incréée et éternelle qui rayonne de la face du Seigneur.





Seul l'homme debout fait du bon travail et c'est quand il marche qu'il pense droit!
Si tu veux comprendre, débattre sainement, imaginer, organiser ta pensée, concevoir et décider: Marche! Marche, tu verras!
Henri Vincenot



C’est un grand bonheur d’arriver à Compostelle.
C’est aussi un grand bonheur
De faire le chemin pour y aller.


André

Site Hospitalet Saint Jacques